☆ Reading Schéma corporel, image du corps, image spéculaire : Neurologie et psychanalyse Author Catherine Morin – sklepdominika.co.uk

Schéma corporel, image du corps, image spéculaire : Neurologie et psychanalyse Extrait De L Introduction La Repr Sentation De Soi Et Du Corps Propre Comme Unit Coh Rente Et Stable Se Trouve Au Centre De Nombreuses Recherches Actuelles En Neurosciences Beaucoup De Ces Recherches Sont Bas Es Sur L Tude En Imagerie Fonctionnelle De Sujets Normaux Dans Des T Ches Impliquant La Reconnaissance Du Corps Humain, La Cognition Spatiale, La Distinction Entre Soi Et L Autre, La Conscience D Tre L Auteur De Ses Propres Gestes, L Empathie, Etc Legrand Et Ruby, 2009 Thibierge Et Morin, 2010 Dans Ces Travaux, Les Chercheurs S Autorisent D Composer En Divers L Ments Un Ph Nom Ne, La Conscience De Soi, Dont Toute La Probl Matique Est Justement De Ne Pas Se R Duire L Addition De Diverses Activit S Cognitives Observables Sur Ce Que Daniel Dennett, Dans Son Ouvrage Paru En 1993 Sous Le Titre La Conscience Expliqu E, A Appel Le Th Tre Cart Sien De Plus, Les Ph Nom Nes Explor S Sont Ceux Qui Sont Aptes Tre Reproduits Volontairement Au Cours De Performances Br Ves Ceci Est Paradoxal Puisque Les Bases De Ce Que L On Appelle Tre Soi Sont Des L Ments Permanents Et Non Conscients De Notre Vie Psychique Du Point De Vue De La Psychanalyse, Il N Est Pas Tr S Difficile De Faire Remarquer Que, Par Exemple, S Attribuer Un Tat D Esprit Est Une Op Ration Qui Peut Tr S Normalement Se Trouver En Chec Lors Du Moindre Lapsus Ou Acte Manqu C Est Bien Parce Qu Ils Sont R V Lateurs De Ce Que Nous Sommes Que Nous Rougissons De Nos Lapsus Et Les Consid Rons Comme Trangers Notre Discours Normal La Repr Sentation De Soi Ne Peut Donc Pas Tre Trait E Seulement Comme Une Fonction Cognitive Le Pr Sent Ouvrage Est Bas Sur Une D Marche Toute Diff Rente, Une D Marche Physiopathologique La Clinique Neurologique Peut En Effet Laisser Appara Tre, Dissoci Es, Les Composantes Normalement Intriqu Es Et Donc M Connaissables De Ce Qui Soutient En Permanence Notre Certitude D Tre Un Individu Unique Et Coh Rent Les Accidents Vasculaires C R Braux AVC Se Distinguent Des Autres Pathologies C R Brales En Ce Qu Ils Produisent Des L Sions Localis Es Et, En Cas De S Quelles, Des Modifications Permanentes De L Organisation C R Brale Il Peut En R Sulter Des Cons Quences Psychiques Qui Sont Fonction Du Territoire L S Et Dont Les Grands Traits Se Retrouvent R Guli Rement Chez Les Patients Pr Sentant Une M Me Localisation L Sionnelle Certaines De Ces Cons Quences Psychiques Peuvent Concerner La Repr Sentation De Soi D Crire Ces Troubles Neurologiques De La Repr Sentation De Soi En Termes Psychanalytiques, Telle Est L Ambition De Ce Livre, Oeuvre D Un M Decin Chercheur Dans Un Service D Di La R Adaptation De Patients H Mipl Giques Apr S Un AVC Un AVC Peut Tre D L Interruption De L Apport Sanguin Ou Un Saignement Dans Une Ou Plusieurs Zones Du Cerveau C Est Un Accident De Sant Brutal Qui Peut R Gresser En Quelques Minutes, Mais Qui Peut Aussi, En Un Instant, Faire Basculer Un Individu Qui Se Consid Re En Pleine Sant Dans La Cat Gorie Des Urgences Vitales , Puis Dans Celle Des Personnes Handicap Es On Entend Actuellement Beaucoup Parler De La Pr Vention Et De La Prise En Charge Pr Coce Des Accidents Vasculaires Ces Nouvelles Pratiques Augmentent La Proportion Des Patients Qui Survivent Sans S Quelles Ou Avec Des S Quelles L G Res, Mais Les Accidents Vasculaires Continuent D Tre Une Des Premi Res Causes De Mort Et De Handicap F Ry Lemonnier, 2009 Le Cerveau Tant Organis En Zones Sp Cialis Es, Un AVC Peut Causer Diverses D Ficiences D Ficiences Physiques H Mipl Gie, Troubles De L Quilibre, De La Sensibilit Ou De La Vision , Mais Aussi Cognitives Troubles Du Langage, De L Organisation Du Corps Dans L Espace, De La Programmation Des Gestes, Troubles Du Comportement L Incapacit Et Le Handicap Qui En R Sultent Pour Chaque Victime D AVC Sont Individuels Et Complexes, Mais L AVC En Lui M Me, Quelle Qu En Soient Les Cons Quences, Constitue Une Affection Stigmatisante Apr S Un AVC, Les Patients Sont R Put S Intellectuellement Diminu S Puisque Porteurs D Une L Sion C R Brale Somm S D Viter Dor Navant Les Facteurs De Risque, Ils Sont Suspects D Avoir Abus Des Plaisirs De La Vie Morin, Salazar Orvig Et Piera Andr S, 1993 Baumann Et Aiach, 2009 S Ils Sont H Mipl Giques, C Est Dire Porteurs D Une Paralysie D Une H Miface, Et D Un H Micorps, L Attitude Asym Trique De Leur Corps, Leur Gueule De Travers S Cartent De La Bonne Forme Du Corps.Entre Neurologie Et Psychanalyse, Cet Ouvrage Est L Oeuvre D Un M Decin Chercheur Dans Un Service D Di La R Adaptation Apr S H Mipl Gie Par Accident Vasculaire C R Bral Dans Cet Espace O La R Ducation Se Base Sur Une Valuation Des Capacit S Et D Ficits Cognitifs De Chaque Patient, La Prise En Charge Au Long Cours Permet Aux R Actions Narcissiques, Aux Troubles Du Sch Ma Corporel Et De L Image Du Corps De D Ployer Toutes Leurs Facettes Catherine Morin Rend Compte D Une Tude Psychanalytique Approfondie Des Troubles Neurologiques De La Repr Sentation De Soi Ce Travail S Appuie Sur Des Observations Originales Et Des Autoportraits Dessin S Par Les Patients, Et Vient Ainsi Enrichir La S Miologie Neurologique L Auteur S Int Resse Aux Identifications Des Patients, Au Del De Leurs Affects D Pressifs Ou De Leurs Repr Sentations Inexactes De La R Alit Et Montre En Quoi Les Troubles L Sionnels De La Repr Sentation Du Corps Permettent De Comprendre Les Relations Entre Corps R El, Image Du Corps Et Identit Le Livre De Catherine Morin Est Pr Cieux Non Seulement Par La Richesse Des Donn Es Qu Elle Nous Pr Sente Et La M Thodologie Originale De Ses Tudes Mais Aussi Par Les R Flexions Qu Elle Suscite Et Que Devraient Partager Neurologues Et Psychanalystes Christian Derouesn Catherine Morin Est Neurologue, A T Charg E De Recherches L INSERM Cette Recherche Clinique A T Men E Dans Le Service De M Decine Physique Et R Adaptation De L H Pital De La Piti Salp Tri Re Paris O Elle Exerce Depuis 1972 Elle Est Membre De L Association Lacanienne Internationale Au Et De L International Society Of Neuropsychoanalysis Pr Face De St Phane Thibierge Postface De Christian Derouesn IN DIT


2 thoughts on “Schéma corporel, image du corps, image spéculaire : Neurologie et psychanalyse

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *